BF3


Les neurosciences au service de l’entraîneur (11,12 et 13 novembre à Aix) :

Fruit de l’expérience d’encadrement des triathlètes de haut-niveau de la fédération, cette formation aura pour ambition de donner des moyens supplémentaires aux entraîneurs. Gestion du stress, motivation et communication seront les domaines visés par cette intervention innovante dirigée par Jérôme Drouard.

 

La nage en eau libre (9, 10 et 11 décembre à Aix) :

L’ambition est de proposer une approche de terrain pour améliorer les modalités d’entraînement à la partie aquatique du triathlon. Loïc Branda, ancien international de natation en eau libre met aujourd’hui son expérience au service du triathlon. Nous envisagerons au cours du weekend les spécificités de notre environnement pour bâtir une démarche que chacun pourra s’approprier.

 

L’efficacité en course-à-pied (13, 14 et 15 janvier à Aix) :

S’il est aujourd’hui acquis que le triathlète doit constamment travailler son efficacité, les moyens et méthodes restent particulièrement discutés. En tant que spécialiste reconnu sur la question dans le domaine de la course-à-pied, Cyril Gindre (Volodalen) s’appuiera sur un modèle permettant de mieux comprendre la singularité de chacun. De nombreuses situations pratiques viendront émailler ce temps d’échange.

 

-La gestion des charges d’entraînement (17, 18 et 19 mars, lieu à définir) :

La quantification de la charge d’entraînement fait l’objet de nombreuses réflexions afin d’optimiser le couple fatigue – récupération. Anaël Aubry fera le point sur les connaissances dans ce domaine en s’appuyant sur les recherches les plus récentes. Des outils seront proposés pour faciliter l’action des entraîneurs sur le terrain.

Enfin, pour des raisons d’organisation pédagogique, l’effectif de chaque session de formation sera limité (15 à 25 stagiaires selon les thématiques). Les inscriptions tardives pourront donc être refusées.

Lien vers le site fédéral où figurent les fiches d’inscription pour ces modules